:: Livre de bord: voiliers
  :: Livre de bord: bateaux à moteur
  :: LakeSide
  :: SeaSide
  :: Lifestyle, technique, nature
  :: Beaufort
  ::

Les challengers en Europe et la Coupe en Amérique?

  < retour

Il a repris le titre de «Mr. America’s Cup» à Dennis Conner. Il a hissé la Nouvelle-Zélande, puis la Suisse, au firmament de la Coupe et a aujourd’hui rapporté l’«Auld Mug» sur le continent américain. Russell Coutts, vainqueur de la Coupe de l’America à quatre reprises, nous parle de la dernière édition de l’AC, de l’édition à venir et de son avenir.

 

Avez-vous été surpris par la facilité avec laquelle «USA 17» a remporté les deux match races de Valence à la mi-février? Oui, complètement. Nous ne pensions pas être autant plus rapides dans ces conditions météo plutôt modérées. Selon les prévisions, nous pouvions être plus rapides sous des airs puissants, alors qu'Alinghi devait l'emporter sous des airs plus légers. Avez-vous eu peur que votre aile casse? Je dois avouer que cette crainte était omniprésente. Mais le risque n'était sûrement pas aussi grand que dans le cadre d'une régate offshore. Sur une échelle de risque de 10, je dirais que ce risque s'élèverait à 2 lors d'une régate traditionnelle de la Coupe, à 6 lors d'une régate de la Coupe avec des multicoques et à 8 lors de la Volvo Ocean Race. Mais je dois aussi vous rappeler que toutes nos simulations informatiques ont été confirmées dans la réalité.

 

Article en PDF: ac_russelcoutts_f.pdf (PDF, 738.8 KB)

< retour

 

 

 
«marina.ch» · Los media GmbH · Ralligweg 10 · 3012 Berne · Tél. 031 301 00 31 · Fax 031 301 00 47 · marina@marina-online.ch