:: Coupe de l’America
  :: Livre de bord: voiliers
 
  :: LakeSide
  :: SeaSide
  :: Lifestyle, technique, nature
  :: Beaufort
  ::

Draco 26

  < retour

Une entrée en scène réussie: avec son nouveau Draco 26, Windy réalise un véritable grand écart entre nostalgie et modernité. Le test nous a permis de constater que cela fonctionne très bien.

 

Pendant de nombreuses années, Draco était l’un des noms les plus en vue dans le segment des bateaux à moteur. Ce succès, la marque le doit surtout à Kåre Drangsholt, fondateur et propriétaire du chantier naval, qui sentait parfaitement bien le marché, avait une vision claire et était prêt à prendre des risques. Dans les années 1970, Draco faisait partie des plus grands constructeurs de bateaux à moteur au monde: près de 1000 unités quittaient chaque année le chantier naval de Flekkefjord, au sud de la Norvège. Mais, après le décès prématuré de Kåre Drangsholt, l’entreprise perdit pied jusqu’à ce qu’elle soit reprise par Windy dans les années 1990.
Puis le nom de Draco est plus ou moins tombé dans l’oubli. Les bateaux d’occasion étaient bien sûr proposés à de bons prix, mais il n’y avait plus aucun nouveau modèle. Il y a une année environ, Windy annonçait que la production de la marque allait reprendre. Le groupe souhaitait insuffler un nouveau souffle à l’ancien esprit Draco. Le résultat? Le Draco 26, un modèle aussi vif que l’«ancien» Draco avec ses moteurs V8, mais avec un design moderne et des moteurs hors-bord.

 

Article en PDF: logbuch_draco26rs_f.pdf (PDF, 1.14 MB)

< retour

 

 

 
«marina.ch» · Los media GmbH · Ralligweg 10 · 3012 Berne · Tél. 031 301 00 31 · Fax 031 301 00 47 · marina@marina-online.ch