:: Coupe de l’America
 
  :: Livre de bord: bateaux à moteur
  :: LakeSide
  :: SeaSide
  :: Lifestyle, technique, nature
  :: Beaufort
  ::

Coffre - Livre de bord: voiliers

 

Vous trouverez ici les différents tests de voiliers parus dans «marina.ch».

 

 

Bénéteau First 25 S

Le soleil était au rendez-vous en cette première belle journée du printemps, mais le vent était aux abonnés absents. Ce qui n’a pas empêché le «Bénéteau First 25 S» de faire bonne impression lors de son test sur le lac de Morat.

 

Bénéteau First 35

En sortant le nouveau Bénéteau First 35, le plus grand chantier naval français boucle la révision complète de la fameuse et très belle série des First. Ce modèle dessiné par Bruce Farr s’intègre parfaitement dans cette famille de cruisers performance appréciés par leurs propriétaires aussi bien pour la plaisance que pour la compétition. Le First 35 est en effet idéal pour ces deux types de navigation.

 

Bénéteau Oceanis 31

En remettant sa ligne Océanis au goût du jour, Bénéteau se donne de l’air dans le secteur cruising. Finis les purs charters, place maintenant à des bateaux de propriétaires de grand standing. Le petit nouveau, l’Océanis 31, fait bonne impression malgré un nombre de places limité.

 

Bénéteau Oceanis 38

Avec le concept évolutif de son Oceanis 38, Bénéteau entend séduire différents segments de clientèle. Le test montre que les deux versions Weekender et Cruiser mettent dans le mille, tandis que la version Daysailer est trop grande, en tout cas pour nos plans d’eau.

 

Bénéteau Oceanis 41

Avec trois nouveaux modèles entièrement revus dans sa série Océanis, le chantier naval français Bénéteau écrit un nouveau chapitre dans l’histoire de cet excellent bateau de plaisance: les nouveaux 41, 45 et 48 ne sont certes pas identiques, mais restent très proches les uns des autres et reposent sur le même concept. Nous avons pu tester le modèle de base, l’Océanis 41.

 

Bavaria B/one

En annonçant au début de l’année la production d’un bateau de sport One Design de 7 mètres de long, Bavaria a créé des remous dans le monde de la voile. Un premier test sur le lac de Constance et ce nouveau B/one conçu par Farr Yacht Design nous a immédiatement séduits.

 

Bavaria Cruiser 31

Une fois de plus, Bavaria fait les gros titres: tout d’abord avec la vente du chantier naval, puis avec un nouveau modèle qui vient compléter sa flotte: le Bavaria 31cruiser, qui n’a pas uniquement pour lui son ­rapport qualité-prix imbattable.

 

Bavaria Cruiser 32

Bavaria a marqué le début d’une nouvelle ère dans les segments haut de gamme des voiliers avec le Cruiser 55 et des bateaux à moteur avec le Deep Blue 46. La sortie du Cruiser 32 constitue quant à elle un nouveau coup de maître (cette fois-ci dans le segment très disputé des bateaux de moins de 10 mètres).

 

Bavaria Cruiser 34

Les cycles des modèles des grands chantiers de construction en série sont toujours plus courts. Après deux ans à peine, Bavaria sort déjà une nouvelle édition des petits modèles de sa série «cruiser» (30 à 39 pieds). Avec quelques modifications très réussies, le nouveau Bavaria 34cruiser laisse une impression particulièrement positive.

 

Bavaria Cruiser 36

Le tout dernier voilier Bavaria de la gamme Cruiser est peut-être le plus important. Le plus grand chantier ­allemand de bateaux de série entend en effet progresser encore avec le «Bavaria Cruiser 36».

 

Bavaria Cruiser 45

Difficile, même pour le chantier Bavaria, de créer un voilier digne de ce nom en réduisant sa longueur de 10 pieds. Dans la droite lignée du vaisseau amiral 55, le Bavaria Cruiser 45 est pourtant un voilier réussi et très agréable à naviguer.

 

Bavaria Cruiser 55

Le Bavaria Cruiser 55 ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire du chantier naval de ­tradition ­allemand Bavaria. Dessiné par Bruce Farr et complété par des éléments issus du développement du BMW Group Designworks­USA, ce bateau navigue aussi bien qu’il est élégant.

 

blu26

Cette année, à l’occasion des épreuves de match race de St-Moritz, le titre envié de «King of the Mountains» a été décerné au blu26. L’élite mondiale des match racers ne tarit ainsi pas d’éloges sur ce nouveau bateau, le blu26, qui se révéla également très simple à maîtriser durant notre test.

 

Clarc 33

Le Clarc 33 allie à merveille une apparence classique et une construction navale des plus modernes. Et avec des dimensions de 10,15 x 2,55 mètres, il est parfaitement adapté à la navigation sur nos lacs. Sans parler du fait qu’il est équipé d’une quille amovible et surtout d’un gréement lacustre…

 

Dehler 32

Exception faite de la nouvelle édition du Dehler 18, le Dehler 32 est le premier modèle construit par le chantier naval depuis qu’il a trouvé refuge sous le toit de HanseYachts. Un bateau intéressant pour navigateurs actifs qui affiche un look tout en douceur.

 

Dehler 38

Le nouveau «Dehler 38» est le premier yacht du chantier Dehler à avoir été entièrement développé et construit par HanseYachts. Bref bilan après le premier test: Dehler reste Dehler et a conservé toute sa personnalité. Cela vaut aussi bien pour le design que pour ce qui est des propriétés véliques.

 

Diamant 3000

Même après plusieurs années après son ­lancement, le Diamant 3000 fait toujours bonne figure et affiche des propriétés de ­navigation toujours aussi bonnes.

 

Dinamica 940

Ce fut l’une des grandes découvertes de la dernière saison. L’esthétique du Dinamica 940 a fait sensation lors de plusieurs expositions nautiques et ses fonctionnalités techniques se sont avérées très intéressantes lors des tests réalisés sur le lac de Garde et au large de Barcelone.

 

Dufour 310 Grand’Large

Le chantier français Dufour a étoffé son offre vers le bas avec un nouveau modèle d’entrée de gamme. Il suit donc la tendance du jour: faisons dans le petit de qualité plutôt que dans les grandes tailles qui en jettent. Le «Dufour 310 Grand’Large

 

Dufour 335 Grand Large

Avec son nouveau Dufour 335 Grand Large, le chantier naval français Dufour innove dans la classe très disputée des voiliers de 10 mètres. Un modèle de plaisance non seulement accueillant, mais qui affiche aussi de bonnes propriétés de navigation.

 

Dufour 34 Performance

Ces dernières années, Dufour a renouvelé sa palette de modèles en traçant une limite claire entre les «Performance» et les «Grand’large». Une stratégie qui judicieuse: la clientèle apprécie en effet le fait qu’un modèle fasse partie d’une classe bien précise. Le «Dufour 34 Performance» s’inscrit lui aussi dans cette tendance: lors du test qui s’est déroulé sur le lac des Quatre-Cantons, ce voilier a offert de magnifiques moments à son équipage.

 

Dufour 375 Grand’Large

Le Dufour 375 Grand’Large est un bateau de plaisance qui ne présente aucun compromis. Ce modèle français est censé en avoir plus dans le ventre que les modèles de série de la concurrence. Reste encore à le prouver…

 

Dufour 405 Grand’Large

Avec le 405 Grand’Large, Dufour n’a pas simplement donné une suite à sa série de modèles, il a mis sur le marché un modèle global des plus intéressants. Une base entièrement nouvelle pour son programme de croiseurs. Ce compromis très bien réussi a été récompensé par le prix «Yacht de l’année».

 

Far East 31R

Alors que l’Empire du Milieu est réputé pour ses produits bon marché, le «Far East 31R» vient casser cette renommée. Il est censé montrer aux Européens ce dont est capable le chantier chinois, avant de s’attaquer au marché indigène.

 

Faurby 325

Depuis que le chantier danois Faurby a un nouveau propriétaire, un vent nouveau souffle sur l’assortiment de la marque: l’art scandinave de la construction navale qui se traduit aussi par la réalisation d’un concept plus sportif.

 

Fox 22

Le «Fox 22» est un petit croiseur à cabine qui fait bonne figure dans tous les airs. Il est importé par l’école de bateau à moteur et à voile H.M.S., qui dispose ainsi d’un modèle stable et vif à la fois pour ses élèves.

 

Hallberg-Rassy 310

En sortant une version revue de ce modèle d’entrée de gamme, Hallberg-Rassy a fait preuve de beaucoup d’assurance et de capacité d’adaptation. Lors du test qui s’est déroulé dans le Skagerrak, les propriétés du HR 310 ont directement été mises à rude épreuve.

 

Hallberg-Rassy 372

Avec le HR 372, Hallberg-Rassy met sur le marché son premier bateau à cockpit arrière ouvert dans cette classe de longueur. Le chantier a surtout misé sur de bonnes propriétés véliques au près de ce modèle.

 

Hallberg-Rassy 412

En mettant sur le marché le Hallberg-Rassy 412, le chantier naval traditionnel suédois franchit une nouvelle étape. Le plus grand modèle à cockpit arrière jamais construit par Hallberg-Rassy affiche un concept bien équilibré et propose un confort étonnant.

 

Hallberg-Rassy 43 Mk II

Hallberg-Rassy est connu pour le soin qu’il apporte à ses modèles plutôt que pour en changer à tout moment. Le chantier est en effet passé maître dans les petites améliorations distillées en permanence. Mais lorsque les Suédois décident de passer à une autre catégorie, alors on peut se dire qu’ils innovent vraiment. C’est le cas de l’Hallberg-Rassy 43 Mk II.

 

Hallberg-Rassy 55

Hallberg-Rassy est connu pour ses yachts solides et marins. D’autres qualificatifs sont venus s’y ajouter ces dernières années: confortables et élégants. Le nouveau «Hallberg-Rassy 55» suit avec cohérence la voie tracée par le bateau-amiral du chantier, le Hallberg-Rassy 64.

 

Hallberg-Rassy 64

Numéro de série 1 et il frise la perfection: Hallberg-Rassy ne connaît pas la demi-mesure. Le célèbre constructeur suédois est resté fidèle à ses principes pour son nouveau bateau-amiral. L’écho suscité par les premiers tests avec le «Hallberg-Rassy 64» est à la hauteur des attentes. Et les premières annonces de succès n’ont pas tardé: nominé pour le titre «European Yacht of the Year».

 

Hanse 315

En général, les architectes navals n’apprécient que moyennement les bateaux de moins de 10 mètres: sur ces modèles, en effet, le moindre centimètre cube est important. On leur demande souvent de réaliser une construction solide ne laissant pas beaucoup de place à l’originalité. Voilà qui explique pourquoi on dit souvent que les plus petits modèles sont un peu la carte de visite d’un chantier. Et c’est justement le cas du Hanse 315!

 

Hanse 345

Le nouveau «Hanse 345» est un Hanse classique sous de nombreux aspects: formes marquées, haut franc-bord, large poupe et foc auto-vireur. A y regarder de plus près, ce modèle convainc toutefois également de par des détails inattendus.

 

Hanse 350

Parmi les modèles vedettes des chantiers navals allemands, le nouvel Hanse 350 vaut certainement plus pour sa classe que pour sa taille. Ses excellentes capacités véliques, l’intelligente répartition des espaces doublée d’un choix judicieux des intérieurs et son apparence toute de modernité procurent indubitablement un sentiment de bonheur à bord.

 

Hanse 375

Le Hanse 375 est le digne successeur du célèbre 370. Pour le chantier naval allemand, ce modèle risque bien de rencontrer autant de succès que son prédécesseur.

 

Hanse 385

Le Hanse 385 sort dans une nouvelle version. Le chantier vise une clientèle familiale, qui souhaite un bateau spacieux et facile à manier.

 

Hanse 415

Ce bateau est pour ainsi dire le legs de Michael Schmidt. Le nouveau Hanse 415 est en effet le dernier modèle développé et construit sous la direction du fondateur de Hanse. Avant son départ, le chef du chantier naval semble bien avoir donné une fois de plus le meilleur de lui-même.

 

Hanse 495

En matière d’espace habitable, le nouveau Hanse 495 bat tous les records de la classe des 50 pieds. Aucun de ses concurrents n’est plus haut ni plus large. Et son comportement sur l’eau est top…

 

J/100

Il y a deux ans, aux Etats-Unis, il a été désigné par «Sailing World» comme le «Boat of the Year over all». Depuis quelques semaines, le premier J/100 navigue dans notre pays, sur le lac de Neuchâtel. Un deuxième modèle est en cours de route et sera présenté en sep-tembre, à l’Interboot. Le J/100 est certainement l’un des modèles les plus attractifs de la famille J.

 

J/111

Le nouveau J/111 affiche un look sportif, bénéficie d’une construction légère et fait surtout très belle figure. Lors du test effectué sur le lac de Neuchâtel, il nous a prouvé qu’il tenait (presque) toutes ses promesses.

 

J/95

Les nouveaux modèles de J/Boats ont presque toujours fait sensation. Le J/97 s’est récemment hissé dans la sélection finale de la catégorie Performance Cruiser de l’European Yacht of the Year. Le nouveau J/95 a même été déclaré bateau de l’année par le magazine américain «Sailing World». «marina.ch» vous propose ici le premier test de ce bateau à quille relevable pour le moins étonnant.

 

J92/sl

Le nouveau J/92sl est indubitablement fait pour naviguer. Le chantier naval français aux racines américaines prouve ici que renoncer au confort inutile et au lest superflu peut tout à fait s’avérer bénéfique.

 

Jeanneau Sun Odyssey 33i

Par le passé, Jeanneau avait déjà fait énormément dans la classe des bateaux pour débutants. Aujourd’hui, le Sun Odyssey 33i succède au Sun Odyssey 30i. Lors du test, ce dernier s’est révélé encore meilleur que son petit frère qui était déjà un bon bateau de plaisance.

 

Jeanneau Sun Odyssey 360

Qui dit petit bateau, dit dépenses minimes et grand bateau, dépenses importantes: voilà une équation qui sonne peut-être juste, mais qui est complètement fausse. Dans les grands chantiers navals, le lancement d’un nouveau modèle de la classe des 30 pieds est ainsi le fruit d’une préparation minutieuse. Et il en va de même du Sun Odyssey 30i de Jeanneau.

 

Jeanneau Sun Odyssey 36i

Bien qu’il se soit déjà fait une belle place sur le marché, il continue de faire sensation à toutes les expositions nautiques. Et gageons qu’il en ira de même lors de l’Interboot à venir. Le Sun Odyssey 36i est l’un des modèles phare du chantier Jeanneau.

 

Jeanneau Sun Odyssey 379

Ils sont nombreux les chantiers à s’être cassé les dents en essayant de produire un modèle «réduit» d’un bateau à succès. Avec son nouveau «Sun Odyssey 379», Jeanneau a pourtant réussi ce tour de force, grâce à quelques jolies astuces.

 

Jeanneau Sun Odyssey 409

Jeanneau présente le premier modèle révisé de sa série Cruiser: le Sun Odyssey 409. Ce bateau de 12 mètres nominé pour l’European Yacht of the Year affiche une fort belle allure et séduira plus d’un amateur de voile.

 

Jeanneau Sun Odyssey 469

Avec son Sun Odyssey 469, le chantier naval français Jeanneau boucle le renouvellement de l’ensemble de sa palette Sun Odyssey de 37 à 50 pieds. Ce dernier modèle bénéficie de toutes les expériences du constructeur et constitue un véritable couronnement.

 

Laser Bahia

Tout le monde le sait depuis longtemps: le «Laser» n’est pas seulement une yole monoplace taillée pour la
régate. Même si le succès du «Laser Standard» perdure et si le Laser «normal» tient la haut du pavé en cette année olympique, Performance Sailcraft a d’autres bateaux intéressants à proposer. Le «Laser Bahia» a été présenté l’an passé. Une yole simple et bien conçue, qui promet de belles journées véliques avec toute la famille.

 

Longtze Premier

La plupart des contes commencent par les mots «Il était une fois...», une formule qui conviendrait parfaitement pour présenter le Longtze Premier. Et ce à plus d’un titre.

 

MakSeven

Bouleversement dans la classe des modèles d’entrée de gamme: dessiné en Allemagne et construit en Pologne, le MakSeven est facile à entretenir et garantit un véritable plaisir de naviguer à la voile.

 

Maltese Falcon

Le Maltese Falcon est l’un de ces bateaux qui ont marqué l’histoire. Le plus grand voilier privé au monde, un clipper high-tech hyper-futuriste, sonne le début d’une nouvelle ère dans le monde de la voile.

 

Maxus 24

Avec le «Maxus 24», le chantier polonais Northman Yachts propose un voilier étonnamment spacieux et bien proportionné. Un concept qui privilégie davantage les propriétés de conduite que les performances véliques.

 

mOcean

Le profil d’exigence du «mOcean» ressemble à la quadrature du cercle: séduire les skippers expérimentés aussi bien que les débutants enthousiastes, les régatiers ou les match racers, sans oublier les propriétaires privés. Et ça marche.

 

Moody 41 Classic

Lorsque HanseYachts a repris la marque anglaise Moody, on était curieux de la direction que la gamme allait prendre. Le «Moody 45 DS» présenté au printemps nous en a donné une idée: nouveau concept, esthétique osé. En revanche, le «Moody 41 Classic» qui vient de sortir est une beauté classique.

 

Moody 45 Classic / DS

Le design des modèles Moody leur donnait jusqu’à aujourd’hui un côté plutôt conservateur. Mais cela a changé avec la reprise de la marque par l’entreprise allemande HanseYachts AG. La classe des 45 pieds comporte justement deux nouveaux modèles constituant une véritable révolution.

 

Moody 45 DS

Michael Schmidt est un penseur original dans la branche. Après l’entrée en bourse de sa société HanseYachts AG, il surprend tout d’abord son monde en présentant son premier bateau à moteur, le Fjord 40, puis en reprenant la marque «Moody», riche d’une longue tradition. On imagine les attentes lorsque le Moody 45 DS a été présenté au public!

 

Olsen 370

Conçu comme un bateau de plaisance pour deux personnes, ce modèle de 11,5 mètres de long surprend avec des détails très bien pensés et un design dont la touche minimaliste typiquement scandinave cache un réel potentiel sportif.

 

RH 30 new classic

Il y a des bateaux qui sont tout simplement magnifiques. Des modèles nous faisant immédiatement comprendre que construction navale et esthétique ne font qu’un. Le RH 30 new classic évolue dans cette catégorie de bateaux. La cerise sur le gâteau? Ce modèle affiche de très bonnes propriétés de navigation.

 

Sailart 22

Les bateaux du chantier allemand Sailart passent pour des produits haut de gamme et du genre classique. Le daysailer «Sailart 22» vient désormais y ajouter un petit côté mode. Pas de bastingage, pas d’hiloire, mais rapide et agréable à piloter.

 

Saphire 27

Le «Saphire 27» est un bateau spécial. Parce qu’il a remporté le titre de «European Yacht of the Year». Mais aussi, en raison de l’histoire passionnante dont il est la résultante.

 

Scandinavia 27

Deux «Scandinavia 27» naviguent déjà en Suisse et le public a pu admirer pour la première fois chez nous, lors de la SuisseNautic de février dernier, ce yacht polonais relativement peu connu. Potentiel testé sur le lac de Zoug.

 

Seascape 27

Difficile de classer le Seascape 27 dans une catégorie spécifique. Au lieu de lui coller une étiquette, pourquoi ne pas l’essayer et en profiter, tout simplement. Un modèle qui promet justement de belles navigations sur nos lacs.

 

Sunbeam 24.2

Les yachts de moins de 30 pieds de chantiers réputés sont toujours regardés d’un oeil attentif par le monde suisse de la plaisance, pour la simple raison qu’ils sont idéals pour nos lacs, tant au niveau de leur taille que de leur potentiel. Le «Sunbeam 24.2», qui a été entièrement remanié, en est un bon exemple.

 

Sunbeam 28.1

Sunbeam est connu pour ses yachts hauturiers luxueux. Le chantier autrichien vient toutefois étoffer sa palette de modèles avec un weekend-sailer, le nouveau «Sunbeam 28.1». Et marque ainsi des points sur nos lacs.

 

Sunbeam 30.1

Le nouveau Sunbeam 30.1 signé Schöchl Yachtbau est élancé, beau et rapide. Il est idéal aussi bien pour naviguer sur des lacs que pour de longues croisières en mer. La banalité, il ne connaît pas.

 

Sunbeam 34

Au début de l’année, le Sunbeam 34 a été présenté en première mondiale à Düsseldorf. Schöchl Yachtbau est connu pour sortir ses modèles avec parcimonie, l’évènement a donc immanquablement attiré beaucoup de monde. Depuis, la production tourne à un rendement très élevé et la Suisse semble être un marché très intéressant pour ce modèle autrichien polyvalent.

 

Sunbeam 36.1

Le «Sunbeam 36.1» a été testé en Croatie. Avec ses formes originales, ses propriétés véliques remarquables et l’espace qu’il offre, ce modèle traduit une fois de plus la stratégie du chantier Schöchl qui met en avant son concept Sports-Luxury-Cruiser.

 

Sunbeam 42.1

Il a été nominé pour l’European Yacht of the Year dans la classe des «Luxury Cruiser». Le Sunbeam 42.1 est un modèle à cockpit médian qui pose de nouveaux standards et affiche d’excellentes qualités aussi bien sur le pont qu’à l’intérieur. Grâce à sa part importante de lest et sa grande surface de voile, il dispose en outre d’un grand potentiel en matière de navigation.

 

Tofinou 8

La série Tofinou du chantier naval français Latitude comporte cinq modèles de 7 à 16 mètres de long. Nous avons pu tester le Tofinou 8, un daysailor de 8 mètres qui a non seulement très belle allure, mais affiche aussi de bonnes propriétés de navigation.

 

Varianta 37

Varianta figure toujours dans le groupe Hanse comme l’offre idéale en terme de rapport qualité-prix. Beaucoup de bateau et de fun pour peu d’argent. Avec le nouveau «Varianta 37», le chantier lance une nouvelle fois sur le marché un voilier étonnant. Qui fera sans doute concurrence aux autres nouveaux modèles, mais aussi à d’autres bons voiliers d’occasion.

 

   
«marina.ch» · Los media GmbH · Ralligweg 10 · 3012 Berne · Tél. 031 301 00 31 · Fax 031 301 00 47 · marina@marina-online.ch